Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

BIBLETERREMER

Au fil des jours,
LA BIBLE NOUS PARLE aussi par la mer.
Ecoutons, échangeons...
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- articles

5 DERNIERS ARTICLES
- LA MER EST NOTRE AVENIR
- La bonne gestion
- Siloé au port des Sables
- marins pêcheurs rescapés de naufrage
- expo sur la mer à Luçon
Sommaire

5 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- En croisière dans la tempête
- Dieu Amour en Islam et Christianisme
- 50 ans d'aumônerie de la pêche
- La Bible relue pour notre temps
- Un demi-million de Français en croisière

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01020304050607
08091011121314
15161718192021
22232425262728
293031
<< Octobre >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter bibleterremer à vos favoris

LIENS FAVORIS
- film streaming
- film streaming vf
- film en streaming
- film gratuit
- serie en streaming
 La bonne gestion Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

25° dimanche ordinaire de l'année C Château d’Olonne - 18 9 2016 LA BONNE GESTION. Avec la première lecture, biblique que nous venons d’entendre : acheter le faible pour un peu d’argent, le malheureux pour une paire de sandales, on nous montre une société ou les pauvres s’appauvrissent et les riches s’enrichissent, serions-nous dans l’actualité la plus immédiate ? Interrogeons-nous. Au 8° siècle avant Jésus-Christ, vers 750, sous le règne de Jéroboam. La Palestine est partagée en deux : au Nord (Galilée-Samarie), le Royaume d’Israël; au Sud (Judée), le Royaume de Juda. Amos est un petit berger d’un village du Sud de la Palestine, proche de Bethléem. Le lanceur d’alerte de l’époque en quelque sorte. Il ose et cela va lui couter cher. Il a le sentiment d’avoir été choisi par Dieu, lanceur d’alerte par une parole tranchante de la part du Très Haut. C’est une Période de prospérité économique. Le niveau de vie de tous devrait s’améliorer. Pourtant les fruits de la croissance ne sont pas équitablement répartis. Amos constate que l’enrichissement des uns produit l’appauvrissement des autres. Et tout cela parce que les produits de première nécessité, symbolisés ici par le pain et les sandales, sont entre les mains de vendeurs peu scrupuleux. Ce qui a pour conséquence que les pauvres sont contraints, pour ne pas mourir de faim, de se vendre comme esclaves... pour une paire de sandales. Des tribunaux, présidés par des riches ou achetés par eux, prennent systématiquement le parti des riches contre les pauvres : ils changent le droit en poison et traînent la justice à terre, clame Amos. La justice est faussée. Quand donc sera passée la fête de la nouvelle lune disent –ils pour que nous puissions vendre notre blé, Quand donc le sabbat sera-t-il fini, pour que nous puissions écouler notre froment ? Avec le calendrier lunaire, basé sur 28 jours, le premier jour du mois doit être férié, comme le sabbat : aucun travail, aucun déplacement, aucune activité commerciale. C’est le jour par excellence du repos et de la gratuité. Un jour qui vise à réorienter l’homme vers Dieu. Mais l’Argent règne en maître, et les riches le savent. Une journée de repos obligatoire, c'est autant de profit en moins ! Supprimons le sabbat. Traduisons pour nous : Ouvrons les magasins le dimanche. Le message d'Amos fait écho au message d'un Dieu-Père, qui aime ses enfants, et ne tolère pas de voir les uns exploiter les autres. La première chose que Dieu est en droit d'exiger de son Peuple, avant même qu’il fasse l’aumône, c'est qu'il vive dans la justice. Une société humaine basée essentiellement sur la richesse matérielle, et qui donc fait de l'argent une idole, est une société qui offense Dieu. Vous ne pouvez pas servir deux maîtres, Dieu et l'Argent ! Et là nous arrivons au message de l’évangile du jour. A commencer par cette parabole qui peut, comme souvent d’ailleurs, être interprétée de diverses manières. “Faites-vous des amis avec l’Argent trompeur” dit Jésus, en ajoutant “pour que le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles.” Non pas que l’argent permet de s’acheter une place au Paradis ! Ce n’est pas l’argent lui-même qui est promu devant les “fils de la lumière” mais c’est l’intelligence déployée par les “fils de ce monde” face à cet Argent. Nous ne devons pas apprendre la roublardise, mais l’intelligence. Car en ce qui concerne l’argent, comme de manière plus générale, tout ce que nous faisons dans une relation juste à autrui, est valorisé par Jésus : “Celui qui est digne de confiance dans une toute petite affaire est digne de confiance aussi dans une plus grande.” Et il ajoute cette sentence: “Vous ne pouvez servir à la fois Dieu et l’Argent.” Ce gérant reste malhonnête : il reçoit un éloge sur la forme,.mais il a tout faux sur le fond. Avec l’Argent il s’est ménagé un avenir proche, qu’il il s’est construit sur une montagne de mensonges, de tromperies, mais qu’adviendra t il pour après ? Le mot même de malhonnête est employé pour le gérant et pour l’argent. D’autres traduisent par argent-trompeur. L’argent, indispensable dans nos sociétés modernes, peut- être trompeur aussi bien dans la valeur qu’on lui attribue, que dans la manière dont on le gère. Il en faut, dit-on avec raison. Mais Il ne peut acheter ni l’amour, ni l’amitié authentiques, ni la fraternité, même si les profiteurs de tous poils décernent des “cher ami” jusqu’à plus soif, pour mieux appâter le client. Et puis quand l’argent est là, même dans la jouissance de tous les biens, on s’ennuie, on souffre, on meurt… eh oui, l’argent n’assure pas pour la vie. C’est donc au quotidien que nous avons à rééquilibrer nos choix pour retrouver une vraie liberté. Dieu ou l’argent : à chacun de nous de choisir clairement notre maître de vie, surtout si nous sommes en responsabilité. Aussi, dans la seconde lecture l’apôtre St Paul nous invite t il à prier surtout pour les chefs d’état et tous ceux qui ont du pouvoir. Encore plus que leur propre argent, ceux-là ont à gérer l’argent des autres, surtout, quand tout devient marchandise. Les choses et les gens. En conclusion il y a encore cette phrase attribuée à l’apôtre Paul “la racine de tous les maux, c’est l’amour de l’argent” (1 Tm 6,10). L’apôtre dit bien : amour de l’argent, il ne dit pas « usage de l’argent ». On peut donc en faire un bon usage de cet argent. Et que notre amour -puisque le mot arrive ici – que soit tourné vers un ailleurs, nos frères et sœurs en humanité, et le Seigneur dont l’amour nous est donné en surabondance, nous est signifié en cette Eucharistie. Et cela n’a pas de prix. Amen. CB.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 19-09-2016 à 03h46

 « Article précédant Retour à l'accueil du blog Article suivant »

 Articles dans la même catégorie
- LA MER EST NOTRE AVENIR

- Siloé au port des Sables

- marins pêcheurs rescapés de naufrage

- expo sur la mer à Luçon

- La mer dans la Bible selon Elvis

- Mission de la Mer 30 6 2016

- Bouteille à la mer

- La mer en fantaisie




SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 08-12-2008 à 10h25 | Mis à jour le 19-09-2016 à 21h09 | Note : 5.00/10